Patrimoine : patrimoine

PATRIMOINE ARCHITECTURAL

Architecture civile

Le Château d’Ajac

Ce château a été construit au milieu du XVIIe siècle. La Rampe en fer forgé de l’escalier et la porte datant du XVIIe siècle sont référencées au conservatoire des monuments historiques.
La Marianne qui se trouve dans la cour de l’École et de l’ancienne Mairie, repose sur l’ancienne fontaine déplacée pour servir de socle à la statue en bronze sculptée par Jean Antoine Injalbert sculpteur Biterrois 1908.
Monument dédié à Dujardin Beaumetz, est gravé sur le socle les noms du maire et des conseillers municipaux de l’architecte et de l’entrepreneur :

Ribes Édouard (architecte) Injalbert Jean Antoine (sculpteur) Fioro et Fils (entrepreneur)

Le château d’Ajac est un vaste bâtiment quadrangulaire orné de deux tourelles flanquant élégamment la porte d’entrée. Cette porte, entourée de pierres de taille, de forme rectangulaire, porte en fronton l’inscription « Baron de Lévis » ce qui la date de 1640.
Mais, chose curieuse, cette inscription est très maladroitement surchargée par la mention « Pierre », de façon à modifier 1’initiale B par un P, et en faisant coïncider les deux R. C’est sans, doute le jeune Pierre de Lévis qui, à la mort de son père, s’est amusé à affirmer ainsi sa personnalité.
L’intérieur du Château avait encore, en 1963, d’intéressants vestiges avec son escalier monumental et sa rampe en fer forgé, avec sa grande salle et son âtre en pierre, avec ses salles de réceptions ornées d’armoiries peintes. Les fenêtres sont vastes, mais ne comportent pas de meneaux, ce qui laisse penser que leur construction est postérieure à celles de La Bezole.
Ce château du XVIIe siècle repose sur de grandes caves voûtées, d’une facture assez grossière, qui, dit-on, auraient servi de charnier en raison de l’existence de crochets en fer. Ces caves, qui dépassent largement les dimensions du château servaient de soubassement à des communs et sont les seuls vestiges du château du Moyen-Âge.
La totalité du château a été rachetée dans les années 2000, l’ensemble est en voie de restauration pour la plus grande joie des villageois et surtout des Canadiens attachés à leur souvenir, qui viennent aujourd’hui le visiter.

Monuments aux morts

À la mémoire des enfants d’AJAC, morts pour la France. On compte également une Fontaine et un abreuvoir (installé à la mairie).

Architecture religieuse

L’église Saint Pierre et Saint Paul est une église romane qui a été refaite au XVIIIe siècle.
Le clocher comprend 2 cloches. Sur la petite cloche, qui mesure environ 530 mm, pèse 90 kg, est inscrit tout autour : Maria-Ioseph- S. Petre-et-S. Pavle Orate-Pro-Nobis I IHS 1689.
La grosse cloche mesure environ 780 mm, pèse 300 kg, est inscrit tout au tour : Rumeau Rosalie n2e Marty Marraine Rumeau Raymond Parrainmeau RaymondParrain Ajac 1843 JB Martin fondeur à Foix.
À l’intérieur de l’église dans la Chapelle se trouvent les sépultures des anciens Seigneurs d’Ajac. L’église contient une pierre tombale dans la chapelle Sainte-Marie portant une inscription « Tombeau de la Famille de Lévis d’Ajac – Vivant in Deo – 1851 ». Mais cet ossuaire ne présente pas le moindre intérêt archéologique.

PATRIMOINE NATUREL ET RANDONNÉE

On trouve à Ajac un mûrier dans l’impasse du mûrier (environ 200 ans) avec l’abreuvoir en pierre de taille à la mairie.

> Boucle de randonnée n° 29 du topoguide