Patrimoine

 

Patrimoine

Comme l’attestent de nombreux vestiges, le territoire de Donazac a été occupé dès le premier siècle de notre ère. Un abondant matériel de céramique, tégulae, dolia, amphore, sigillées, verre, monnaie, pesons et une grande quantité de plomb ont été trouvés sur plusieurs sites. Les archéologues ont identifié une monnaie datant de 30 avant notre ère et un denier d’argent de l’an 2. Certains fragments de céramique portant un décor estampillé de croisillons semblent dater du 1er siècle avant JC.

A partir du XIème siècle les peuplements villageois se sont organisés autour d’un château ou d’une église. Le village de Donazac s’est constitué, à l’origine, autour d’un château maintenant disparu, entouré d’un cercle d’habitation comprenant l’église et faisant office de système défensif. C’est ce qui constitue l’actuelle et typique place ronde de Donazac. A noter que lors de son agrandissement au 19ème siècle, le sens de l’église a été inversé, le cœur passant d’est en ouest. Le linteau voûté de l’ancienne entrée est bien visible sur le mur sud.
La petite communauté de Pech-
Salamou, indépendante jusqu’à la création des communes, s’est développée autour de l’église en son point culminant, le château ayant été édifié dans un second temps.

Comme bien d’autres dans le Razès, les deux agglomérations se sont organisées selon une forme circulaire.

Sur la route D44 qui relie Pauligne à Donazac, une borne seigneuriale a été mise à jour. Il s’agit d’un bloc de poudingue de 90cm de haut sur lequel est gravé la lettre M au sud et la lettre D sur la face opposée. Ces 2 lettres représentent les initiales des seigneuries de Montgaillard et de Donazac dont la limite a été reprise lors par les communes de Pauligne (intégrant Montgaillard) et de Donazac.

A noter aussi qu’à Donazac le Monument aux Morts se trouve dans l’Eglise.