Patrimoine

PATRIMOINE ARCHITECTURAL

Au centre du village, l’église Notre Dame a fait l’objet d’une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 14 avril 1948.
L’église Notre Dame, construite au XIVe siècle possède des éléments protégés aux monuments historiques : portail Nord et Sud, élévation, sculpture sur façade méridionale, porte de l’église.
Autel, retable tabernacle, 7 tableaux : le rosaire, Saint Luc, Saint Jean l’Évangéliste, l’Assomption, Saint Matthieu, Saint marc, Saint Antoine Ermite (maître-autel). L’ensemble constitue le décor du choeur, XVIIIe siècle, première moitié du XIXe. Le maître-autel est d’époque Louis XV, tandis que  le Tabernacle est d’époque Restauration. Ces éléments sont classés dans les catégories sculpture, marbrerie et peinture, dans des matériaux : stuc, marbre et toile pour les supports. Ils sont conservés dans l’église paroissiale. (Source Monuments Historiques, 1992)
Pour l’architecture civile, on peut découvrir le puits, le moulin, ou encore une façade de commerce ancienne.

PATRIMOINE ARTISTIQUE ET CULTUREL

Fontaine de la République sur la promenade, d’une hauteur de 3,60 m, catégorie sculpture, en pierre taillée et terre cuite. Le socle moulé supporte un buste en terre cuite. La bouche d’eau est sur la face principale du socle.
Iconographie : figure (buste de femme, allégorie)
Précision représentation : sujet de la République couronnée avec étoile sur le front.
Précision de l’état de la transformation en bac à fleurs en grès de Carcassonne.
Inscriptions gravées :
Précision inscription : inscription gravée sur la face principale de socle, résumé : république Française, Laire Théodore Maire et les Conseillers Municipaux 1914, signature de l’architecte et de l’entrepreneur sur la face arrière du socle).
Auteurs : Ribes Édouard architecte, Raoul Bernard entrepreneur, Bernier fabricant. Fabriquée à Castelnaudary, premier quart du XXe siècle.

PATRIMOINE NATUREL ET RANDONNÉE

Le jardin du Monument aux morts.