Sentier de randonnée 2

pieussesentiergrandeBoucle de Pieusse

L’oratoire champêtre

Ce monument d’aspect gothique et de forme carrée daterait du xiie ou xve siècle. Il fait partie des oratoires à croix couverte assez rares en France puisque l’on n’en trouve que cinq. Ce monument est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques le 12 février 1926. Un oratoire est un lieu de prière, mais pourquoi a-t-il été construit à cet endroit éloigné de toute habitation ? Plusieurs hypothèses sont émises, mais la plus probable est celle-ci : le franchissement du gué se faisait au niveau de l’oratoire et il existait de l’autre côté une chapelle dite « Sainte-Marie-du-Sou ». Comme la traversée était dangereuse, il est fort probable que l’on vienne demander protection avant et que l’on remercie après.

Joseph Delteil écrivain mondialement connu

Joseph est né à Villar en Val. Quatre ans après sa naissance, la famille Delteil quitte le village. Son père achète un peu de vigne et s’installe à Pieusse. Joseph y passe sa jeunesse, jusqu’à son certificat d’étude, puis il part pour Paris. Il reviendra épisodiquement à Pieusse où il gardera une maison toute sa vie. On peut lire dans son livre intitulé « La belle Aude » : « Là-bas, près de Limoux, il y a un village qu’on appelle Pieusse. C’est ma patrie, ma grande. J’aime Pieusse d’un dur amour (l’amour, c’est ce qui est dur). Une colline, la plus simple du monde, nette et crue, lui sert d’horizon. La rivière Aude coule à ses pieds, amoureuse de ses propres rives »…
Son enfance à Pieusse lui colle au corps. Cet état premier d’humilité terrienne lui permet de traquer les mots, non seulement les idées reçues mais aussi la façon d’ordonner les mots et de leur donner de nouveaux sens. Décédé le 12 avril 1978, Joseph Delteil repose dans le cimetière de Pieusse. Sa maison, maintenant propriété de la commune, est située au coeur du village, rue Joseph Delteil. L’association Joseph Delteil y a installé une exposition qui retrace sa vie et son oeuvre.

A voir :
l’église restaurée : visite sur demande (numéro de téléphone inscrit
à l’entrée de l’église).